Nous Connaître

Histoire de la marque

Introduction

Qui sommes-nous ?

“C-Catamarans France” est le distributeur en exclusivité des C-Cat construits à l’unité en Italie. C-Cat France partage le souhait du chantier d’une relation privilégiée « chantier/propriétaire », et assure dans cet esprit la distribution des catamarans en France et aux Antilles.

Notre objectif est de proposer une expérience unique à bord de nos modèles de catamarans. Nous vous proposons un service 100% personnalisé et un accompagnement de A à Z dans votre projet d’acquisition d un catamaran pensé pour vous, pour votre programme.

Le Chantier de 1961 à nos jours

Si vous venez au chantier, vous verrez peut-être de vénérables Comet des années 80 en cours de refit, ou un Raised Saloon 62 en visite pour entretien, puisque le chantier suit ses bateaux et ses clients, aussi longtemps que nécessaire.


histoire du chantier italien Comar

Comar – le constructeur des bateaux pionnier dans les années 60

Le constructeur italien Comar, (anicen nom Sipla) a commencé son activité en 1961. Au début il produisait des Flying Juniors en fibre de verre à Forlì, en Italie. À cette époque, la production de plastique était à ses débuts et Comar était une entreprise pionnière. A tel point que pour homologuer le premier bateau, la société a eu recours à un stratagème. La coque était peinte en brun et de fausses veines de bois ont été ajoutées. Le voilier a été amené à un chantier naval bien connu pour sa ligne classique. Leur premier bateau a été considéré comme le «petit bijou» en faux bois. En validant le prototype, les architectes ont donné naissance à une entreprise qui a ensuite produit plus de 4500 bateaux.

”Le constructeur italien Comar a commencé son activité en 1961, et a ensuite produit plus de 4500 bateaux.”


chantier Comar c-catamarans

1971 – une véritable révolution du marché nautique

Sipla a grandi rapidement, jetant les bases de la navigation de plaisance populaire en Italie. Le petit Meteor habitable de Van de Stadt a donné à tous les Italiens un voilier facile à gérer. La véritable révolution a eu lieu en 1971 avec le Comet 910. Le succès commercial a été immédiat et durable: près de 1000 unités ont été produites en 15 ans. Grâce au Comet 910, Comar (anicen nom Sipla) a pu construire de nouvelles usines les plus avancées de l’époque. Grâce à ce fait il a préparé le terrain pour de nouveaux modèles.

Les années 70 la société a décidé de changer son nom: Comar. Il as aussi a déménagé son siège social à Fiumicino, près de Rome. A partir de cet époque Comar a consolidé sa collaboration avec le concepteur de yachts Finot, solidifiant son succès. Lancement d’une nouvelle ligne de production Comet de 21 à 100 pieds

Des voiliers révolutionnaires sont nés et ont été immédiatement accueillis par la communauté nautique. Les Comet 801, Comet 11, Comet 13 et Comet 14 ont tous été caractérisés par des solutions sans précédent. Même en ce qui concerne les intérieurs avec le salon déplacé à l’extrême poupe. Sur l’eau, les bateaux étaient rapides et confortables. Avec des plans de pont innovant, des enrouleurs de génois et de grand-voile à des prix abordables.

“Le chantier Comar, donne les bases de la navigation de plaisance populaire en Italie les années 70.”


COMAR

Les années 80 – Comar devient le producteur principal de voiliers d’Italie

Dans les années 80, de nouveaux bateaux performants et spacieux ont été construits. Des lignes plus modernes dans l’air du temps. De nombreux propriétaires de Comet ont décidé de participer aux courses de l’époque, construisant ainsi le palmares de la marque.

En 1989, le chantier couvrait une superficie de 43 000 mètres carrés dont 16 000 couverts. Une production de 145 bateaux avec 160 employés et un chiffre d’affaires de 25 milliards de lires. La même année, le Comet 333 a été choisi comme bateau pour la première édition du Giro d’Italia a Vela ((le « Tour » d’Italie).

“Comar était en bonne voie de devenir le plus important producteur de voiliers d’Italie tout en exportant un nombre important d’unités. “


chantier Comar production des bateaux

Un Changement radical dans la ligne de production Comar dans les années 90

Dans les années 90, Comar présente deux nouveaux modèles. Ce sont : le Genesis 43 de treize mètres et le Phoenix de quinze mètres. Les deux rencontrent un grand succès, à tel point qu’ils sont toujours très recherchés sur le marché de l’occasion. Les deux modèles représentaient un changement radical dans la ligne de production. Cela a poursuit une amélioration de la qualité dans tous les secteurs. Des techniques nouvelles et ultramodernes ont été adoptées: cuisson du composite, sandwich balsa et infusion. Comar a également commencé à produire des proto de compétition, comme Stradivario, conçu par Vallicelli qui a remporté quatre éditions consécutives de la Centomiglia del Garda.


comar producteur des bateaux

La naissance de la nouvelle gamme de bateaux

La crise économique de la fin des années 90 a touché de nombreuses entreprises de l’industrie nautique et, malgré le succès des derniers modèles, Comar n’a pas été épargné. L’histoire Comar reprend en 1998, lorsque Massimo Guardigli achète le nom et la technologie. Avec la direction actuelle, l’entreprise s’est fixé de nouveaux objectifs.

Entre-temps, le marché avait évolué et a conduit certains chantiers navals à produire en série des modèles sélectionnés dans un contexte de guerre des prix. Les groupes industriels géants se sont imposés sans partage au détriment de la qualité des productions.

Dans ce contexte, Comar s’est positionné sur une niche du nautisme, en proposant des bateaux à la carte, pour des propriétaires qui ne se satisfaisaient pas de l’offre standardisée, ou qui recherchaient a privilégier la qualité.


chantier comar production

Le premiers modèles des bateaux haute de gamme et robustes les années 2000

Le défi a été profondément partagé, de la direction à la ligne de production et jusqu’aux distributeurs. Proposer des bateaux de qualité, performants et robustes à un prix vraiment compétitif. Aisni sont nés: Le Comet 38, le Comet 50 et le Comet 65, dessinés par Bruce Farr et le premier Maxi de Comar, sont venus aux côtés du Genesis 43.

Peu de temps après en 2002- le Comet 33 et le Comet 36, voiliers élégants et performants remportent de grands succès lors de nombreuses courses internationales. Le style et le niveau de qualité de Comet évoluent encore avec le Comet 51 Sport, un cruiser-racer agressif.

L’accueil du public et les spécialistes, a été immédiat, encourageant ainsi Comar à investir davantage dans l’infrastructure. L’ensemble de la gamme a été mis à jour en 2005 avec le 45S et le 41S qui partageaient l’esprit du 51S. .

Plus récemment , les modèles «deck salon» ont eu de plus en plus de succès: grâce au rouf surélevé et les grandes baies vitrées les intérieurs sont particulièrement lumineux. Comar crée ensuite la ligne «Raised Salon» qui combine la fonctionnalité d’un rouf à des lignes très sportives. L’année 2008 est marquée avec plusieurs reprises à la fois les championnats italiens, tant en Europe, est ORC.


construction de ccat 37

La construction aujourd’hui

Comar est l’un des premiers constructeurs à utiliser la fibre de verre dans la production en ligne. Aujourd’hui, le système de construction de Comar allie l’artisanat manuel et les dernières technologies. La majorité des composants des bateaux sont fabriqués sur mesure au chantier, de la coque aux boiseries et des capots de ponts aux différentes pièces en inox ou composite. La production des voiliers par Comar Yachts est conforme à la réglementation CE et classée selon les règles du Registro Italiano Navale.


Nos Architectes

MARC LOMBARD
Marc Lombard

Marc Lombard, l’architecte de C-Cat 37, avec plus de 30 ans d’expérience en tant qu’architecte naval. Depuis octobre 1982, son cabinet Marc Lombard Design a conçu plus de 250 plans différents et totalise plus de 3 500 navires de plaisance qui naviguent de par le monde, parmi lesquelles y est C-Catamarans.

Enrico Contreas
Enrico Contreas

Enrico Contreas est l’architecte de nos plus grands modèles catamarans C-Cat 56 et C-Cat 62. Il est connu pour ses performants catamarans de compétition (champion d’Europe formule 28 entre autres). L’architecte italien est aussi l’auteur de la série des Mattia et Mattia Esse.

François Perus
François Perus

François Perus, un architecte naval, dont le projet est C-Cat 48. Après ses études d’architectures à Paris, le jeune français a rejoint le pionnier australien du multicoque Tony Grainger en Thaïlande. Aujourd’hui, François Parus est spécialisé dans la large gamme de nouveaux multicoques rapides.


Vidéo